vendredi 10 janvier 2014

Bilan 2013 : les films les plus surestimés de l'année

Qui dit "films sous-estimés" dit aussi "films surestimés", et c'est ce que nous allons développer dans cet article. Je sens déjà que certaines têtes bien-pensantes vont m'en vouloir pour avoir placé certains films considérés comme parmi les meilleurs de l'année.
Mais comme je le répète, ceci n'est que mon avis et je suis toujours ouvert au débat.
Trêve de discussions et passons en revue les films de 2013 que je considère comme surestimés.

 Fruitvale Station
Présenté dans la section Un Certain Regard du dernier Festival de Cannes, Fruitvale Station est un film qui n'a pas d'intérêt si ce n'est de soulever un peu plus le problème raciste aux États-Unis. Le film retrace la dernière journée d'un jeune homme abattu sans raison par un policier lors d'une rixe dans une station de métro. Je veux bien comprendre qu'il s'agit d'une horrible histoire, mais en tant que pur objet cinématographique, cette histoire ne raconte rien. Étant donné qu'il s'agit d'une véritable histoire, la dernière journée de ce jeune est donc romancée au possible pour que tout le monde s’apitoie sur son sort à la fin du film. Je me suis senti pris en otage et je déteste ça. Michael B. Jordan a beau être un bon acteur, il ne peut sauver ce film de l'ennui.


 Le Passé
Ma connaissance de la filmographie d'Asghar Farhadi s'arrête à ce film. Et cela ne m'encourage pas du tout à en voir d'autres. Le trio d'acteurs est très bon, surtout Ali Mosafa très juste. Malheureusement, l'histoire est inutilement compliquée pour faire croire au spectateur qu'il assiste à un enchaînement de rebondissements inattendus. L'exercice est vain pour la simple et bonne raison que le scénario n'est pas plus intelligent que celui d'un téléfilm France Télévisions. Cette histoire part d'un malentendu phénoménal et il est impensable de ne pas se sentir outré face à une telle facilité scénaristique. Pour moi, Le Passé représente tout ce qui ne va pas dans la production cinématographique française dite "intellectuelle".


 Inside Llewyn Davis
Attention, le dernier film des frères Coen n'est pas un mauvais film, loin de là. En revanche, connaissant leur filmographie, je reconnais avoir été assez déçu par celui-ci, tout de suite élevé au rang de chef d’œuvre. Le scénario est assez banal, et l'on se demande pendant le film ce qui nous pousse à suivre les mésaventures de ce musicien raté (excellent Oscar Isaac). Peut-être n'ai-je pas saisi le film à sa juste valeur ? Je ne saurais le dire mais au final, cela reste pour moi un rendez-vous manqué.


 La Vie d'Adèle - Chapitres 1 & 2
 Si je devais faire un top des films les plus surestimés de 2013, La Vie d'Adèle Chapitres 1& 2 serait assurément en tête de classement. Ce n'est pas un mauvais film mais tout le ramdam autour de sa sortie et les critiques dithyrambiques à la sortie de Cannes ont certainement créé en moi des attentes disproportionnées. Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce film, notamment son duo d'actrices, mais le deuxième chapitre apparaît comme banal et vraiment fade après un très bon premier chapitre questionnant la sexualité de son personnage principal. Je vais en froisser beaucoup mais cette Palme d'Or n'est clairement pas méritée. Pire, face au climat français prônant le mariage pour tous, cette Palme est opportuniste.


 Conjuring - Les Dossiers Warren
J'aime beaucoup James Wan et son orientation de carrière représentative d'un cinéma que l'on ne voit plus beaucoup. Néanmoins, ce qui est son film le plus abouti techniquement n'est pas aussi effrayant que ce que l'on veut vous faire croire. Après, il est évident qu'il s'agit d'une question de goût, mais je me suis senti bien plus effrayé devant le premier Insidious que devant Conjuring.


 Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde (The World's End)
 Ici aussi, je pense en froisser quelques uns en arguant que le dernier volet de la trilogie d'Edgar Wright n'est pas vraiment génial. Soit je suis resté en dehors de leur dernier délire (et pourtant j'adore Shaun of the Dead et Hot Fuzz), soit Edgar Wright et ses compères se sont perdus dans leur délire. A vous de me dire !


 Dallas Buyers Club
Trop vite considéré comme une machine à Oscars, le film se sauve uniquement grâce à la prestation de Matthew McConaughey (et un peu celle de Jared Leto aussi). Trop de bonnes critiques pour un scénario qui tourne vite en rond malgré un sujet fort.


 Anchorman 2: The Legend Continues
 Le premier Anchorman était vraiment drôle. Celui-ci a du se faire rattraper par le culte qui s'est très (trop ?) vite formé autour de son personnage principal. On m'avait promis la meilleure comédie de l'année, au final on sourit à peine. Pire, la meilleure scène du film est une resucée d'une scène du premier film.


 Les Garçons et Guillaume, à table !
"Tout ça pour ça ?". Voilà la première phrase qui me vient en tête après la vision de ce film. Encore un film qui ne survit pas à son buzz cannois. J'apprécie l'effort de Guillaume Gallienne d'avoir traité son incroyable, et quand même assez triste, histoire par le biais de la comédie, mais encore une fois (et pour changer d'expression), tout cela ne casse pas trois pattes à un canard...


American Bluff (American Hustle)
Le film est excellent, sa promotion beaucoup moins. En effet, grâce à son casting 5 étoiles et son réalisateur, le film, qui n'est rien d'autre qu'un divertissement très maîtrisé (ce n'est pas péjoratif), est en passe de s'immiscer dans la course aux Oscars face à des concurrents bien plus sérieux. C'est regrettable mais les campagnes de promotion aux US sont impitoyables...
Je ne reproche rien au film en lui-même, juste à son studio et à certains critiques de l'ériger en sérieux candidat aux Oscars. Ce qui fait donc de lui un film surestimé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire