samedi 11 janvier 2014

Bilan 2013 : les déceptions de l'année

Ce bilan est certainement le plus triste de tous. Pourquoi ? Parce que les films mentionnés ci-dessous sont soit des films que j'attendais beaucoup soit des films décevant par rapport à ce qu'ils me promettaient.

Ne perdons pas une minute de plus et balayons ces films synonymes de tristesse et de déception.

Le Dernier Rempart
En tant que grand fan de ce bon Schwarzie, j'attendais très impatiemment son retour devant la caméra. Malheureusement, le poids de l'âge se fait sentir, et, bien que le réalisateur ait réussi à utiliser sa vieillesse au sein de l'histoire et des scènes d'action, on se sent quand même gêné pour l'acteur. Le film n'est pas mauvais, il est même plutôt fun par moment. Néanmoins, on attend encore qu'un réalisateur offre un vrai retour à Arnold. Je ne désespère pas !


Blood Ties
J'adore le cinéma de Guillaume Canet. Alors quand j'ai appris qu'il partait faire son nouveau film aux États-Unis sur un scénario qu'il a co-écrit avec James Gray, mon excitation était palpable.
Et bien quelle ne fut pas ma tristesse face au résultat final ! Je ne reprocherais certainement pas au film sa direction artistique, tant dans la reconstitution du New-York des 70's que dans le jeu des acteurs (tous parfaits), ni même la mise en scène de Guillaume Canet. Ma plus grande déception vient du montage du film (trop long) et donc de l'utilité très relative de certaines scènes ou du personnage de Marion Cotillard. Encore une fois, ce n'est pas un mauvais film, mais mes attentes étaient certainement démesurées.
 

 The Immigrant
J'en attendais trop. Beaucoup trop. Les précédents films de James Gray avaient fini de me convaincre de la grandeur de son cinéma. Si bien qu'aujourd'hui la plupart des polars familiaux sont catégorisés comme des "films à la James Gray". Et cette fois-ci, malgré des qualités artistiques plus qu'évidentes à l'écran et une Marion Cotillard complétement habitée par son rôle, je n'ai pas été emporté par cette nouvelle réalisation de James Gray. Une deuxième vision me sera nécessaire mais en attendant cela reste une déception.


 Insidious : Chapitre 2
Deuxième film de 2013 pour James Wan après Conjuring, et quelle déception. Grand fan du premier film, qui me fiche une frousse inimaginable à chaque vision, j'attendais donc impatiemment cette suite (même si pas franchement nécessaire). Le résultat est loin d'être catastrophique mais la surprise du premier film envolée, il ne restait pas grand chose de neuf pour espérer avoir peur à nouveau. Malgré un honnête hommage à Shining, le scénario essaye de créer une mythologie pour, devinez-quoi, annoncer un troisième film et donc potentiellement une saga. James Wan a décidé de quitter le navire pour la suite et l'on ne peut que l'en remercier !


 2 Guns
Toujours en manque de bons petits films d'action, c'est n'est pas avec une grand attente que je me suis dirigé vers celui-ci mais la promesse d'un buddy-movie à l'ancienne avec un duo d'acteurs improbable mais intéressant fut bien alléchante. Au final, très peu de scènes d'action et une histoire inutilement compliquée faisant du surplace. Mark Wahlberg et Denzel Washington ont beau faire le job, ils ne peuvent sauver ce film de l'ennui.


Machete Kills
Ce second film de Machete assure le fan-service avec quelques répliques drôles et son lot de décapitations à la machette, mais l'on se rend compte aussi que le concept commence à s'essouffler un peu. Le premier film était une bonne surprise, celui-ci frôle la caricature (paradoxal pour un film qui se veut déjà comme une caricature du cinéma bis). Et que dire lorsque la bande-annonce du prochain volet, présentée avant le film (?), se révèle bien meilleure que le film tout entier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire